Rechercher
  • Mathieu d'Aulan

COVID-19 VS MTC - Explication plus approfondie

Il existe aujourd’hui en Chine 3 écoles de pensée sur les maladies fébriles d’origine exogène : l’École des coups de froid (SHANG HAN), l’École des maladies de la tiédeur (WEN BING) et l’école de la prédominance du feu (Zhu Huo Xue Pai ). Toutes 3 ont élaboré des méthodes de diagnostic et thérapeutiques spécifiques pour ces maladies.




> L’approche diagnostic et thérapeutique de l’école des coups de froid


Cette école se base pour le diagnostic sur la théorie des Six Niveaux mis en place par le médecin Zhang Zhong Jing (150-219 après J-C) .

Ces 6 niveaux correspondent aux 6 grands méridiens et permettent de déterminer à quel niveau la maladie externe est dans le corps.

Les manifestations pathologiques sont classées en deux groupes Yang et Yin eux-mêmes subdivisés en méridiens. Ce sont les syndromes des 3 Yang et les syndromes des 3 Yin.

La pénétration se fait selon la constitution de la personne. Les maladies suivent normalement l’ordre des méridiens, mais elles peuvent sauter des étapes ou les combiner.

L’étude des syndromes des six méridiens permet d’évaluer la localisation de la maladie, la capacité de résistance de l’énergie correcte, la force de l’agent pathogène et le pronostic afin de déterminer la thérapeutique.

Cette méthode a dominé pendant plus de 14 siècles la réflexion chinoise sur la pathogénie et le traitement des maladies fébriles d’origine externe. Elle est aujourd’hui essentiellement utilisée pour diagnostiquer et traiter les maladies dues à une invasion du corps par les Perversités vent et froid qui reste froid à l’intérieur du corps.




> L’approche diagnostic et thérapeutique de l’école des maladies de la tiédeur

Cette école se base pour le diagnostic sur la méthode des Quatre Couches et des Trois Foyers. La théorie des Maladies de Tiédeur est le résultat de plus d’un millénaire d’observations cliniques effectuées au cours des nombreuses épidémies qui ont existé en Chine à différentes époques et dans différentes régions et environnements. Elle est étroitement liée à l’observation des caractéristiques de l’évolution des maladies et des affections épidémiques ainsi que des échecs thérapeutiques répétés avec la méthode SHANG HAN.

La Maladie de Tiédeur est perçue comme le résultat de la transformation du froid en Chaleur à l’intérieur de l’organisme.

L’École des Maladies de Tiédeur a introduit en outre de nouveaux concepts étiopathogéniques pour expliquer l’origine, la diffusion et la virulence des affections épidémiques (Qi pestilentiels, toxines de tiédeur épidémique, invasion du corps par le nez et la bouche, spécificité de l’agent étiologique selon les espèces et selon l’affection épidémique, rôle favorisant des conditions climatiques et environnementales).



> L’approche diagnostic et thérapeutique de l’école de la prédominance du feu

Le médecin Liu Wan Su (1120-1200), natif du He Jian, se fondant sur le Nei Jing ainsi que sur sa propre expérience clinique, établit la théorie de la « prédominance » du Feu. Dans le livre l’étiologie selon le SU WEN (Su Wen Xuan Ji Yang Bing Shi). Il montra également que les dérèglements émotionnels entraînaient aussi l’apparition de chaleur. Il prôna l’utilisation de remèdes de nature froide ou fraîche pour traiter ces maladies.

il défendit l’idée selon laquelle tous les facteurs pathogènes externes se transforment en Feu à l’intérieur de l’organisme (Wu Qi Hua Huo).




TRAITEMENT DU COVID-19


Pour le traitement du covid-19 et pour la plupart des maladies dû à des agents pathogènes externes je me suis basé sur la théorie de l’école de la tiédeur et celle de la prédominance du feu.

J’ai constaté dans ma pratique clinique qu’en France, 80% des patients ont des atteintes de vent-froid-humidité ou vent-froid-sécheresse qui se transforme à l’intérieur du corps en atteinte de vent-chaleur et peut se transformer rapidement en feu toxique.


Pour le covid-19 cela correspond tout à fait : grippe (vent-chaleur) qui se transforme en pneumonie (feu toxique).

     YIN QIAO JIE DU PIAN traite le vent-chaleur

     WU WEI XIAO DU YIN traite le feu toxique


Je note que le professeur Didier Raoult utilise l’hydroxychloroquine (anti paludeen) et de l’azytromicine (antibiotique) pour traiter le covid avec des résultats qui semblent probant 0.5% de mortalité CONTRE 3% dans les autres hôpitaux.

      L’hydroxychloroquine remplace YIN QIAO JIE DU PIAN

      L’azytromicine remplace WU WEI XIAO DU YIN

Maintenant voyons comment cela fonctionne avec l’évolution de la maladie.



Les symptômes superficiels possibles (avant la pneumonie) d’une atteinte par le COVID en France :

  - Toux sèche, angine, dyspnée, agueusie, anosmie, courbature, fièvre, diarrhée, douleur lombaire, rhume, maux de tête, fourmillements à la face

> Ceci correspond bien à une atteinte de vent-chaleur

Voici les symptômes de l’aggravations de l’atteinte par le covid

    - Dyspnée forte, oppression importante de la cage thoracique, toux sèche très forte, sensation de brûlure dans les poumons, fièvre élevée

> Ceci correspond bien à une atteinte de feu toxique dans les poumons.


Ce feu peut bien évidemment se transmettre au cœur qui est juste à côté (cardiopathies, infarctus, ect.) mais il peut se transmettre au foie (atteinte neurologique, AVC, rupture d’anévrisme) et aux reins (pyélonéphrite, méningite aigue ect..)

Quand le feu toxique se répand dans tout le corps cela correspond au choc cytokinique. Un choc cytokinique est la forme la plus grave du syndrome de libération des cytokines est une production excessive de cytokines déclenchée par un agent pathogène et qui se manifeste par une violente réponse inflammatoire du système immunitaire.

Les médecins réanimateurs parlent souvent de ce choc dans les formes graves du COVID.





DÉTERMINATION DE L'AGENT PATHOGÈNE 

Pour déterminer l’agent pathogène du covid-19 on peut regarder d’où il provient et dans quelles régions il est particulièrement virulent.


Voici des photos de la province du HUBEI :




Ce sont des régions montagneuses avec des lacs et des rivières. Cela correspond à la région de la lombardie de l’Alsace-Lorraine, du new jersey, voire de la région parisienne et de l’Angleterre sans les montagnes. Et ce sont les régions les plus atteintes par le COVID.

Le COVID est apparu début décembre donc dans une période de froid.

On peut déterminer que l’agent pathogène du COVID-19 est en MTC un vent froid humidité pestilentiel.

Ce vent froid humidité se transforme en vent chaleur au contact du corps humain sur pratiquement 100% des cas avec une part d’humidité (mucosités, maux de tête) chez certaines personnes.




ADAPTATION DU TRAITEMENT

Le traitement WU WEI XIAO DU YIN – YIN QIAO JIE DU PIAN est parfaitement adapté pour toutes les atteintes du COVID-19


Mais on peut améliorer l’efficacité en l’associant à :

       BI YAN PIAN (A3-14) en cas de rhume, maux de tête associés (humidité)

       TIAN MA GOU TEN YIN (M2-2) en cas d’atteinte neurologique (attaque de vent interne)

      HUANG LIANG JIE DU TANG modifiée (B2-40d) en cas d’atteinte néphrétique (feu toxique sur la vessie et les reins)

      DAO CHI SAN (B4-27) en cas d’atteinte cardiaque (feu toxique sur le cœur)

     YU PING FENG SAN (Q-1) en cas d’allergie respiratoire (Wei Qi)

     AIR (traitement que j’ai créé) en cas d’asthme, dyspnée (vide Yin et vide du Qi des poumons)




Je reste à votre entière disposition pour toute question complémentaire sur le sujet du COVID_19 et comment la MTC peut vous aider à vous protéger ou aller mieux...

120 vues
MTC_Logo_VDEF.png
06 73 34 92 69
mtc@mathieudaulan.com
2 route de Gambaiseuil 
78610 SAINT-LÉGER-EN-YVELINES

Mentions légales & Politique de confidentialité

Copyrights © 2018 | Com Access Tous droits réservés